Accueil‎ > ‎

Un peu d'histoire...

Le cheval accepte de l'Homme son approche, sa monte, il est un compagnon brave et fier. Il incarne des représentations collectives fortes à toutes les époques et dans toutes les cultures.
 
L’utilisation du cheval dans une visée thérapeutique remonte à la fin des années 1960, en France. Il s’agit d’abord de
« rééducation par l’équitation » ; elle utilise l’équitation et ses techniques d’apprentissage pour ses qualités motrices. Mais au-delà de ces apports, la dimension affective et psychothérapeutique est rapidement soulignée et approfondie par des professionnels médecins, psychologues, psychothérapeutes ou psychanalystes.

Trois axes d’utilisation du cheval sont alors différenciés :
- rééducation fonctionnelle
- séance de thérapie psychomotrice
-
séance de thérapie avec le cheval, notre pratique
S'il est important de respecter les particularismes de chacun, des passerelles de réflexion transdisciplinaire sont les bienvenues.

Une association la FENTAC (Fédération Nationale de thérapie avec le cheval, alors présidée par Renée de Lubersac) réfléchit activement sur le sujet de la thérapie avec le cheval. Afin de clarifier ce nouveau champ d’activité, des compétences s’avèrent essentielles : les encadrants sont des thérapeutes, médicaux ou paramédicaux et cavaliers, avec connaissances théoriques et pratiques indispensables dans les comportements du cheval et de la pathologie mentale et physique.
D'autres associations oeuvrent parallèllement: Handicheval et la SFE. La construction d'un métier spécifique à cette médiation est encore actuellement en chantier.